denzel washington


Equalizer 3

Si les genres peuvent avoir tendance à s’enfermer sur eux-mêmes, les franchises sont de vraies camisole de force. Alors qu’adopter un certain style de cinéma offre une variété de socles narratifs familiers et un ensemble de références esthétiques aussi précises et variées, la franchise n’a qu’un seul point de source, qu’un seul objectif : reproduire son succès initial. Quand JCDecaux nous abreuvait cet été d’affiches d’Equalizer 3 (Antoine Fuqua, 2023), on a senti l’arnaque. Le coup de l’acteur d’action bankable vieillissant qui prend 85% de l’affiche pour encore pointer son flingue vers le vide, on nous l’a déjà fait. Mais parce que c’était Denzel, parce que c’était nous, on a quand même attendu la VOD. La voilà qui tombe et ô surprise : c’est plutôt moyen ! L’occasion de revenir un peu sur cette franchise instantanément oubliable aux millions d’entrées, qui aurait pu, mais qui n’a pas.

Denzel Washington, songeur, est accroupi, dans une église (les bougies brillent en arrière-plan) un petit couteau entre les doigts ; scène du film Equalizer 3

Les Sept Mercenaires

Je ne trouve aucune blague à faire avec les dragées Fuca, cela me frustre terriblement alors je m’emploierai à rédiger un chapeau purement informatif. En ce 28 septembre 2016, Les 7 Mercenaires fait son entrée dans les salles françaises. Il s’agit d’un film réalisé par Antoine Fuqua appartenant au genre du western, des acteurs jouent dedans, il y a des décors, de la musique, des dialogues et un travail de montage a été effectué. J’aime […]