bruno forzani


Bruno Forzani, expérimenter l’expérience 1

Venu présenter Laissez bronzer les cadavres, Bruno Forzani (sans Hélène Cattet, sa compagne et co-réalisatrice, malade ce jour-là) revient à Metz, quelques mois seulement après avoir occupé le poste de président du jury du second Festival du Film Subversif, où il avait révélé la première bande-annonce de ce nouveau long-métrage. Au milieu de l’exaltation générale d’une mi-octobre plutôt apparentée à une fin de mois d’août notre messin Valentin Maniglia a eu l’occasion de marcher un peu […]


Laissez bronzer les cadavres 1

Ayant éclairé le cinéma de genre français de manière venimeuse avec les giallesques Amer (2010) et L’étrange couleur des larmes de ton corps (2013), le couple Cattet/Forzani s’attaque au polar en huis-clos (à ciel ouvert) avec Laissez bronzer les cadavres…Et hélas moins de panache. Il était une fois dans le sud-est Véritable OFNI (Objet Filmique Non Identifié pour les rares qui ignoreraient l’acronyme) ou presque, le couple de cinéastes formé par Hélène Cattet et Bruno […]


Pourquoi le cinéma de genre français est-il si mauvais ? 6

Un mois après la sortie du dernier rejeton Night Fare, on commence à avoir assez de recul pour se poser différemment la question du cinéma de genre en France : et si pour une fois, on ne rejetait pas la faute sur la frilosité des producteurs ou le désintérêt des distributeurs mais bien sur la qualité des films elle-même ? Flasque Gaule La plainte, on la connaît. Moi-même, comme tous les aficionados de ce genre […]