Festival du Film d’Amiens


Silent Running 1

Honoré par une rétrospective au Festival du Film d’Amiens, le spécialiste des effets spéciaux Douglas Trumbull est aussi passé derrière la caméra pour réaliser un film de science-fiction écolo, peut-être prémonitoire : Silent Running. Climato-sceptique Sur Fais Pas Genre on profite de l’opportunité donnée par le Festival du Film d’Amiens (eh oui, une partie de nous est picarde, main sur le cœur) pour se pencher sur la carrière globale du sieur Douglas Trumbull, qu’on ne présente […]


John Landis n’est pas Joe Dante

Il est coutumier dans la sphère cinéphile d’associer quasiment systématiquement le nom de John Landis avec celui de son ami Joe Dante, réalisateur entre autre des Gremlins (1984) et de L’Aventure Intérieure (1987) à qui nous avions déjà consacré, par ailleurs, un dossier. Si les deux mauvais garçons d’Hollywood ont bien des points communs, leurs filmographies respectives ne jouent tout de même pas dans les mêmes catégories. Tentative d’explication et de défense de John Landis. […]


Landis : Maître de l’Horreur ?

Masters of Horror, une série d’anthologie proposant des moyens-métrages réalisés par des maîtres du genre (d’où le nom), dont Landis qui y a apporté sa contribution aux deux saisons. L’occasion pour le réalisateur de revenir sur des thèmes lui étant chers, à savoir le film de monstre avec La Belle est la Bête (Deer Woman, 2005) et la comédie macabrement glauque avec Une famille recomposée (2006). Landis, Maître de l’horreur ? John Landis a été affublé du […]


The Stupids

Dans la carrière assez éclectique de John Landis, The Stupids arrive à être totalement ovniesque. Comédie pour enfants totalement loufoque, le film est quasiment inconnu en France où il n’a jamais été distribué. A l’occasion de l’hommage qui lui était rendu au Festival International du Film d’Amiens, nous avons pu découvrir ce film… Étonnant . Acides stupidiques Voir Landis s’acoquiner à la comédie pour enfants n’a, sur le papier, à peu près rien de surprenant. Il faut […]


Innocent Blood 1

Rare excursion de John Landis dans l’horreur, Innocent Blood est un film aussi méconnu que rare du réalisateur. Le Grand Détournement Même si on lui affuble le titre de Maître de l’Horreur, peu de films de la filmographie de John Landis peuvent se vanter d’en être. Innocent Blood, dont il est question ici, est l’une des exceptions. Alors que le réalisateur aime expliquer que Le Loup Garou de Londres (1981) est une comédie dans laquelle […]


Landis : King of Clip 3

Il est impossible de parler du travail de John Landis sans évoquer la réalisation de ses clips musicaux au service du King of Pop. Retour sur les deux phénomènes qui prouvèrent que quand les bonnes personnes sont aux commandes, cinéma et musique peuvent faire des étincelles et révolutionner le genre. Une merveilleuse histoire de zombies et de morphing Le premier traumatisa ma petite enfance, le second me bluffa alors que je le découvrais dans mon […]


Three Amigos

Pour son neuvième film, John Landis propose avec Three Amigos (1986) une parodie de western loufoque qui démontre son amour pour le cinéma qui fait travailler les zygomatiques. The Ballad of the three amigos ! Mexique, 1916. Une jeune femme répondant au nom de Carmen cherche des hommes assez braves pour délivrer le petit village de Santo Poco du cruel El Guapo. C’est dans une église que la jeune femme découvre les exploits de trois […]


Série noire pour une nuit blanche 1

Pour la première – et seule – fois de sa carrière, John Landis s’attaque au polar dans un revival de film noir aux accents hitchcockiens. La chaleur de la nuit Lorsque l’on atteint le plus haut sommet de la plus haute montagne, ce qui suit ne peut être qu’une longue descente. Avec Série noire pour une nuit blanche (1985), John Landis amorce, sans le savoir encore, la seconde partie de sa carrière. Depuis 1980, Landis […]


Le Loup-Garou de Londres 6

Devenu le film le plus emblématique de la filmographie de John Landis aux côtés des Blues Brothers, Le Loup Garou de Londres fut aussi le film qui intronisa son réalisateur dans la catégorie des Masters of Horror. La Métamorphose Le Loup Garou de Londres (An American Werewolf in London, 1981) est sans nul doute, juste derrière le mythique Les Blues Brothers (1980) le film le plus célèbre de la filmographie de John Landis. Réalisé l’un […]


The Blues Brothers

Phare lumineux de la filmographie d’un cinéaste qui en manque, The Blues Brothers est un de ces films sur lesquels le terme « culte » est le plus adéquat possible. Retour sur un délire musical qui balance toujours en 2015. Saint Swing A ma grande surprise, moi qui ne connaissais pas très bien (euphémisme) la carrière de John Landis, The Blues Brothers a été réalisé avant deux de ses travaux les plus marquants Le loup-garou de Londres […]


American college

Redécouvert lors du dernier Festival International du Film d’Amiens American College, réalisé par John Landis et projeté lors d’une rétrospective qui lui est consacrée, est une comédie qui se situe au niveau zéro de la potacherie. A 28 ans le réalisateur en est à son troisième film dont le déjà potache Hamburger film sandwich et continue sur sa lancée de gamin mal élevé avec cette farce étudiante devenue au fil du temps un classique de […]


Hamburger Film Sandwich

Hamburger Film Sandwich 3

Deuxième film de John Landis, Hamburger Film Sandwich (The Kentucky Fried Movie en version originale) est dans la lignée de son précédent, Schlock, une comédie satirique et parodique, un film matrice dans l’oeuvre de son auteur. Maxi Best-Of Selon l’histoire officielle c’est en découvrant le trublion John Landis faire le show sur les plateaux télévisées où il était invité pour la promotion de Schlock (1973), son premier film, que le collectif des ZAZ – rien […]