La Science-Fiction Mexicaine

A l’occasion de la rétrospective consacré au genre au Festival International du Film d’Amiens, retour sur la Science-Fiction Mexicaine des années soixante, où l’on croise momies aztèques, monstres, aliens et lutteurs masqués. Bienvenue dans la cinquième dimension.


La Planète des envahisseuses

Réalisé par Alfredo B. Crevenna, qui a commis quelques Santo, La planète des envahisseuses fut le dernier film projeté lors de cette bien trop courte rétrospective. Nous y retrouvons une figure emblématique de la science-fiction mexicaine, la sublime Lorena Velasquez, la femme vampire du Vaisseau des monstres, qui, par ailleurs, affrontera Santo dans une des ses nombreuses aventures. Ce film fait suite à Gigantes planetarios, dont l’absence de visionnage ne gênera aucunement la compréhension de son successeur. […]


Santo contre l’invasion des Martiens

En 1966, Alfredo B. Crevenna, le bien-nommé germain, réalise un film dont le titre américain est “Superman contre l’invasion des Martiens” alors qu’il est installé au Mexique depuis les années 30. Attention, ça va aller très vite : il a fait ça pour fuir les nazis et a réalisé depuis une bonne centaine de films de SF mexicaine. Je suis fier, vous ne vous êtes pas évanouis. Veuillez vous rasseoir, on va causer de mexicains, […]


Le Vaisseau des Monstres

La science-fiction mexicaine s’est très vite acoquinée à d’autres sous-genres. C’est le cas avec Le Vaisseau des monstres, qui conjugue les codes de l’horreur, de la comédie musicale et de la science-fiction. I’m your Venus ! Des cinq films présents dans la rétrospective Mexico Science-Fiction de ce 33ème Festival International du Film d’Amiens, Le Vaisseau des Monstres (La Nave de los Monstruos, 1959) est sans doute celui qui caractérise le plus ce sous-genre du cinéma […]


La Momie Aztèque contre le Robot Humain 1

Dans une volonté de franchiser ses films les plus populaires, le cinéma de genre a largement épuisé le concept des suites tout en investissant dans ce que l’on nomme aujourd’hui le cross-over. La science-fiction mexicaine, dont il est question dans ce dossier, n’est pas exempt de cette tendance. La preuve avec ce film qui mêle aventure, fantastique et science-fiction. Oh Momie, Oh Momie, Momie Blues ! Dans le top intercontinental des titres les plus aguicheusement […]


Le sexe fort

Sorti en 1945, Le Sexe fort est l’un des premiers films mexicains à lorgner du côté de la science-fiction. Point de vaisseaux et de galaxies lointaines, encore moins de téléportation ou de robots, mais déjà une certaine proportion à inventer de nouveaux mondes. Femen unapproved ! Contrairement aux films qui suivront, Le Sexe Fort (Emilio Gomez Muriel, 1945) n’est pas à proprement parler un film de science-fiction, tout du moins pas au sens où on […]


Tequila from Outer Space : la science-fiction mexicaine

De tous les festivals français – hors festivals spécialisés – le Festival International du Film d’Amiens est sans nul doute l’un de ceux qui donnent la plus honorable place au cinéma de genre. De la Hammer il y a quelques années en passant par un vaste hommage au cinéma de Joe Dante il y a deux ans, sans oublier la rétrospective très complète sur le renouveau du cinéma d’horreur britannique proposée l’année dernière (voir nos […]


Gravity 7

C’est le film de science-fiction le plus attendu de l’année, cela ne fait aucun doute. Gravity débarque sur nos écrans et promettait une expérience unique. Le parcours d’Alfonso Cuarón étant un sans-faute pour le moment, nous étions tous en droit d’attendre énormément de la part de son nouveau long métrage, et le résultat n’a presque pas besoin de mots, un peu comme un tour de magie auquel on ne trouve pas d’explication. Décollage imminent. 2013 […]