nicholas ray


Ernest Borgnine et John Derek dans A l'ombre des potences

A l’ombre des potences

Dans la filmographie de Nicholas Ray il y a évidemment Johnny Guitare (1954). Mais le bonhomme a dégainé un autre western ,juste après en 1955, qui n’est pas moins digne d’intérêt comme nous le prouve cette critique d’A l’ombre des potences, en combo DVD/Blu-Ray chez Sidonis Calysta. Tu seras un homme mon fils Dans la tragédie grecque, il y a cet étonnant paradoxe mais qui a fait son preuve depuis des milliers d’années : lorsque nous […]


Le Violent 3

Au rang des illustres réalisateurs qui ont œuvré dans le film noir figure Nicholas La fureur de vivre Ray : Sidonis propose en DVD une intéressante variation des codes du genre par ce réalisateur, Le violent, avec Humphrey Bogart. The Violent Kind S’il y a bien un acteur qui symbolise le film noir à lui tout seul (entre autres, le bonhomme n’a pas fait que ça, mais quand même), c’est certainement Humphrey Bogart. Première star du […]