Jean Louis Barrault


La Cité de l’Indicible Peur

La récente disparition du flibustier du cinéma français qu’était Jean-Pierre Mocky nous invite à nous re-pencher sur son œuvre, dense, foisonnante, foutraque mais aussi cohérente politiquement, satirique, corrosive, pamphlétaire, volontiers anar. Si le réalisateur s’est coltiné à bons nombres de genres, ses expéditions sur le terrain du fantastique demeuraient toutefois assez rares. Nous vous avions déjà parlé de Litan, la Cité des Spectres Verts (1982) il convenait aussi de mettre en lumières La Cité de […]