bowling


Patricia Mazuy, la sauvagerie en héritage

En l’espace de six long-métrages et d’un téléfilm culte, émaillés depuis plus de trente ans dans le paysage cinématographique français, la cinéaste Patricia Mazuy n’a eu de cesse, en passant de genres en genres, de cultiver son style : celui d’un cinéma incandescent et électrique, toujours intense. Puisant entre autres dans le western, sa mise-en-scène est celle de la furia tapie dans le cœur et l’âme. La réalisatrice s’attache à dépeindre la sauvagerie naissante chez ses personnages, les frères de Peaux de vaches, les adolescents de Travolta et moi, Gracieuse dans Sports de filles ou encore Paul Sanchez dans le film éponyme pour ne citer que quelques exemples. Avec son nouveau long-métrage, Bowling Saturne, elle signe un des films les plus saisissants de l’année 2022 qui s’achève, un « thriller féroce » et viscéral, sans concession, porté par une confrontation mythologique entre frères, et d’un lieu iconique, des entrailles d’où naissent le mal.


Gutterballs 2

Dernier long-métrage de la nuit du samedi 4 mars au dimanche 5, le slasher sexy Gutterballs 2 (suite de…Quand les Oiseaux se cachent pour mourir) a mis de bien belles images aux yeux des spectateurs du Sadique-master Festival avant d’aller se coucher. Strike Il fallait bien que la nuit cinéphile se termine, à peu près en même temps que la naissance de l’aube. Pour la dernière séance après celle de Hi8 Resurrectio (celle de trop […]