brit horror


Shaun of the Dead 6

Inutile de présenter Shaun of the Dead, la « comédie romantique avec des zombies » qui a révélé au monde entier le tandem Nick Frost/Simon Pegg. Sorti un an et demi après l’incursion de Danny Boyle dans le domaine du film de zombies, le film d’Edgar Wright est bien loin des parodies de film d’horreur qui étaient encore servies à l’époque et a connu le succès public et critique que l’on sait tous à travers le monde. […]


28 jours plus tard vs. 28 semaines plus tard 3

28 jours plus tard marque la première tentative de faire un film de zombies au Royaume-Uni depuis Norman J. Warren à la fin des 70s – cinéaste qui restera d’ailleurs l’un des seuls résistants de l’horreur durant la longue traversée du désert, et qui mériterait que l’on s’y intéresse de plus près. Un film qui aidera aussi à lancer la grande mode des zombies qui est aujourd’hui plus présente que jamais. Dix ans après, et […]


The Hole 1

Drôle d’entrée en matière que d’initier un long voyage dans le monde du nouveau cinéma d’horreur britannique en parlant du quatrième long métrage de Nick Hamm qui n’est pas vraiment un film d’horreur, et pas vraiment un film britannique. Et pourtant, The Hole apparaît comme une ébauche du renouveau de la British Horror, et peut très bien servir de transition entre les deux périodes du cinéma horrifique au Royaume-Uni. Young blood Déjà réalisateur de films […]


British (re)invasion 1

A l’honneur du dernier Festival International du Film d’Amiens, le renouveau du cinéma d’horreur britannique méritait amplement que l’on s’y intéresse de plus près. Depuis le début des années 2000, le genre a fait débuter des réalisateurs comme Neil Marshall ou Christopher Smith, invité spécial du FIFA, et a relancé de grands noms comme Edgar Wright ou Danny Boyle. Un phénomène qui, en une petite dizaine d’années, a fait largement parler de lui, et fait preuve […]


The Great Ecstasy of Robert Carmichael 1

Sorti sur les écrans en 2006, The Great Ecstasy of Robert Carmichael est un long-métrage britannique de Thomas Clay. Portrait d’adolescents paumés des classes moyennes du nord de l’Angleterre, prisonniers d’une ville côtière grise, qui s’évadent dans la drogue et la violence, sur fond de guerre en Irak. Sujet délicat donc, que le (très) jeune réalisateur aborde sans rappeler Haneke, ou même Elephant. SADE ET MOI Le jeune Robert (Daniel Spencer) vient d’une famille relativement […]