luigi bazzoni


Le Orme

Le Chat qui Fume plonge dans l’éther en nous livrant en Blu-Ray un film troublant, thriller somnambule, cauchemar cotonneux, magnifiquement porté par la photographie de Vittorio Storaro : critique de Le Orme, réalisé en 1975 par Luigi Bazzoni.

Gros plan sur Florinda Bolkan où son visage paraît se dédoubler ; issu du film Le Orme.

Journée noire pour un bélier 1

Le Chat qui Fume continue son exploration du giallo avec un Journée noire pour un bélier du méconnu Luigi Bazzoni, et éclairé par un œil qui aura marqué l’histoire du cinéma. Clair-obscur L’ébullition du cinéma italien de l’après-guerre aux années 80 (grosso modo) a fait naître bien des talents qui ont traversé les décennies et tracé leurs noms au marqueur dans les livres d’Histoire du cinéma, que cette Histoire soit celle avec le grand H […]