noir et blanc


Hundreds of Beavers

Qui a dit que le cinéma américain indépendant manquait d’imagination ? Certainement pas Mike Cheslik, qui signe avec “Hundreds of Beavers” l’une des pépites de l’année, un OFNI fulgurant qui tranche par sa singularité avec la production cinématographique outre-atlantique. Décorticage d’un film sans pose, sans pause, un tour de force comique jouissif.

Un chien et un chat sont assis dans ce qui semble être un tribunal, plongé dans des ténèbres dont on ne perçoit vaguement que le public derrière, constitué de castors ; scène issu du film Hundred of Beavers.

Stereo & Crimes of the Future

Stereo et Crimes of the future sont les deux premiers films de David Cronenberg, respectivement réalisés en 1969 et 1970, tous les deux avec la même équipe. Le réalisateur torontois installe, dès ses toutes premières œuvres, une ambiance qui lui est propre, mais surtout des idées, des sujets qui le caractérisent bien et qu’il abordera tout au long de sa carrière. Le début du chaos Passionnant (et curieux) diptyque que celui formé par Stereo et […]