course de voiture


JP au volant de sa voiture, les cheveux aux vents, l'air méchant, dans un effet visuel où ses cheveux se mêlent au capot pour montrer l'accélération du bolide, scène du film Redline de Takeshi Koite.

Redline

A une époque où le Studio Ghibli régnait en maitre sur l’animation japonaise, Takeshi Koike sortait, dans la confidence, son premier – et à ce jour son seul – long métrage, véritable ovni pourtant passé totalement sous les radars. Revisitons aujourd’hui Redline (2010), gemme cachée qui gagnerait à être (re)connu. Là où on va, on n’a pas besoin de route Disons-le tout de suite, Takeshi Koike, malgré son relatif anonymat, est un incontournable de l’animation. […]