La Nuit des Morts-Vivants (1990)


En ce début de mois d’octobre, l’éditeur Sidonis nous gratifie d’une très belle édition Blu-Ray consacrée au remake d’un des plus grands classiques de l’horreur, La Nuit des Morts Vivants, réalisé en 1990 par Tom Savini.

La comédienne Patricia Tallman dans le remake de La Nuit des morts-vivants (critique)

                                         © Tous droits réservés

Remake of the dead

1969. Le monde découvre La Nuit des morts-vivants. Petit film indépendant fauché où les morts reviennent à la vie pour boulotter les vivants. Le succès est au rendez-vous, (ainsi que la controverse) et amène la naissance de la figure du zombie moderne que George A. Romero continuera de développer à travers sa carrière avec des films comme Zombie (1978) ou Le Jour des morts-vivants (1985). Mais un problème de droits d’auteurs sur le premier volet va être l’une des principales raisons pour Romero de mettre en chantier le remake dont il est question ici. Si ce dernier écrit et produit cette « relecture », il laisse la casquette de réalisateur à Tom Savini. Connu pour ses maquillages et ses effets spéciaux qui lui ont valu le titre de roi du Gore et fidèle collaborateur de Romero – s’il n’a pu travailler sur le film original dû à sa mobilisation au Vietnam, Savini assurera les effets de Zombie et du Jour des morts-vivants, ainsi que beaucoup d’autres réalisations de Romero – est invité par son ami et collaborateur à se ré-approprier l’œuvre originale.

Un zombie du film La nuit des morts-vivants (critique du remake)

                                    © Tous droits réservés

Dans les grandes lignes, on est donc face à un remake presque miroir du film de 1969. Même histoire où une jeune femme fuit des morts revenus pour on ne sait quelle raison à la vie et s’abrite dans une ferme abandonnée. On aurait pu espérer une relecture hystérique, gore et graphique de la part de Savini mais il n’en est rien. Le réalisateur utilise PLEINEMENT les maquillages qui, en plus d’être d’une incroyable beauté, ont beaucoup évolué à l’époque. Malgré tout, le long-métrage pourrait apparaître à première vue presque un copy cat de l’original avec une simple modernisation de l’image de par la couleur et le casting. Savini s’entoure d’acteurs de talent tels que Tony Todd – que l’on connaît surtout pour son rôle de Candyman (Bernard Rose – 1992) quelques années plus tard – qui reprend le rôle de Ben tenu en 1969 par Duane Jones, Bill Moseley dans celui de Johnny ainsi que Patricia Tallman qui reprend le rôle de Barbara, vraie différence et surprise de ce remake. Si le personnage de Barbara était ni plus ni moins que l’archétype du personnage féminin fragile, catatonique et inutile pour l’avancement de l’histoire, Savini redéfinit littéralement le personnage pour en faire une femme plus proche de Ripley ou Sarah Connor. De jouvencelle en détresse, Barbara devient un moteur de l’histoire en prenant les choses pleinement en main. Avec cette vision du personnage, Savini pose des réflexions sur les hommes et sur notre espèce via entre autre la dernière scène où la barbarie de l’humanité est condamnée par une femme. Pour l’époque, c’est vachement couillu ! Hormis cet aspect et l’intelligence du propos, le remake ne parvient pas à s’approcher du sous-texte du film original…Ce que Savini attribue aux conditions de tournage. Pendant longtemps, Savini considérait La Nuit des morts-vivants comme l’une des pires expériences de sa vie. Il n’a cessé de se prendre le bec avec les producteurs qui l’ont empêché de tourner des plans et ont poussé le réalisateur à couper certaines scènes qu’ils trouvaient trop gores.

Le Blu-Ray de Sidonis propose le long-métrage dans un bel écrin avec quelques bonii intéressants comme un making of d’époque et une série d’interviews entre autre de Savini et Tallman datant de 2016, revenant sur la genèse du projet, le tournage mais aussi l’héritage de Romero. Le coffret est agrémenté d’un livret de 24 pages. De biens beaux compléments qui prolongent l’expérience du film. Malgré ses défauts, ce remake de La Nuit des morts-vivants reste une œuvre fort sympathique. Actualisation d’un classique de l’horreur, Savini nous propose, non sans malice, un film compilant presque tout ce qui avait participé au succès de son illustre aîné tout en y ajoutant une sous-texte féministe plus que jamais d’actualité. Parfait pour Halloween.


A propos de Mathieu Pluquet

C'est après avoir découvert Le Voyage de Chihiro, Blade Runner et L'Exorciste que Mathieu se passionne pour le cinéma; depuis cette passion ne l'a pas quitté. Sinon il aime les comics, le café et est persuadé qu'un jour il volera dans le TARDIS et rencontrera le Docteur (et qu'il pourra lui piquer son tournevis sonique). Ses spécialités sont la filmographie de Guillermo Del Toro, les adaptations de comics et le cinéma de science-fiction.

Laisser un commentaire