Catacombes

C’est dans les catacombes que l’on trouve des trésors enfouis, des perles, des pépites d’or oubliées, des chef-d’oeuvres maltraités par le temps ou par l’inteligencia. Si vous osez, descendez dans ces catacombes, vous ne le regretterez pas. Les explorateurs de “Fais pas Genre !” vous y feront découvrir toute sorte de films.


La petite Shizuku en robe rose vole dans les airs avec Baron le chat en costume et chapeau haut de forme, scène du film Si tu tends l'oreille.

Si tu tends l’oreille

Le studio Ghibli a pendant trois décennies été le mètre-étalon de l’animation japonaise. Cependant, quelques films parmi les vingt-deux produits depuis les années 80 et 90 sont passés plus inaperçus. Confiné, ayant le catalogue Ghibli complet disponible sur Netflix, c’est l’occasion rêvée de redécouvrir le trésor de douceur qu’est Si tu tends l’oreille (Yoshifumi Kondô, 1995). John Hughes made in Japan Le milieu des années 90 devait être un tournant pour Ghibli. Et pour cause, […]


Tyrone Power fatigué à plat ventre sur le sable des plaines, le regard soucieux tourné vers la gauche, scène du film L'attaque de la malle poste.

L’attaque de la malle-poste

Sidonis Calysta a un des remèdes contre le confinement : une excellente surprise de sa collection, en l’objet d’un western peu réputé mais qui vaut le coup d’œil. Critique de L’attaque de la malle-poste, réalisé en 1951 par le chevronné Henry Hathaway, et serti d’une édition limitée combo DVD/Blu-Ray. Grève des transports C’est le confinement. Nous regardons des séries, des films, et avons peut-être l’occasion de réfléchir à des choses que, d’ordinaire, le quotidien pressé […]


Allie et Jamie, les personnages de Casebusters, posent avec leur chien, tout sourire, image promotionnelle.

Casebusters

Parmi les incongruités du catalogue de Disney+ , nous autres, amateurs et défenseurs des cinémas de genres, seront surpris d’y découvrir Casebusters, un téléfilm réalisé par un certain… Wes Craven. Est-ce Wes ? Si le catalogue en ligne de la plateforme de la firme de Bob Iger est riches de chef-d’oeuvres rares à (re)découvrir, il peut dévoiler, si l’on cherche bien, quelques curiosités. La plus sérieuse d’entre elles est certainement ce téléfilm réalisé en 1986 par […]


Jack (Robin Williams) à sa table d'écolier, un crayon à la main, écoute attentivement le cours.

Jack

Noyés entre les franchises d’animation et les sagas super-héroïques et/ou de l’espace, les amateurs d’un certain cinéma qui fait pas genre trouveront leur bonheur au fin fond du catalogue massif de Disney+. Aujourd’hui, on vous propose de (re)découvrir Jack (1996), long-métrage étonnant et détonnant dans la filmographie de Francis Ford Coppola. L’Etrange Histoire de Jack Powell Bien qu’elle puisse paraître improbable venant d’un cinéaste qui a réalisé des chefs-d’œuvre aussi “adultes” que Apocalypse Now (1979), […]


Michel Bouquet teint en blond cheveux mi-courts regarde dans l'objectif d'une minuscule caméra, scène du film Les cent et une nuits de Simon Cinéma.

Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma 1

Si sa disparition a rendu orphelin le cinéma français comme international, la riche filmographie d’Agnès Varda n’a pas encore été réhabilitée à sa juste valeur. Si ses films de fictions les plus connus tels que Cléo de 5 à 7 (1962), L’une chante, l’autre pas (1977) ou Sans toit ni loi (1985) eurent le droit à une nouvelle exposition, on oublie parfois de mettre en lumière les quelques projets de Varda qui firent vraiment pas […]


Dans la plaine, Rock Hudson et Kirk Douglas tous les deux sur leur cheval, moites de sueur, le visage marqué par le soleil, scène du film El Perdido.

El Perdido

Western de Robert Aldrich tourné en 1961 avec deux immenses stars (Kirk Douglas et Rock Hudson), El Perdido est proposé en édition spéciale limitée combo DVD/Blu-Ray par Sidonis Calysta. Critique d’un long-métrage inégal mais aux potentialités certaines, un des exemples de ces promesses artistiques qui ne se tiennent qu’en boitant. Les doux salopards Lorsqu’il évoque El Perdido dans l’entretien présenté en bonus de cette édition combo DVD/Blu-Ray Sidonis Calysta, le cinéaste Bertrand Tavernier parle de […]


JP au volant de sa voiture, les cheveux aux vents, l'air méchant, dans un effet visuel où ses cheveux se mêlent au capot pour montrer l'accélération du bolide, scène du film Redline de Takeshi Koite.

Redline

A une époque où le Studio Ghibli régnait en maitre sur l’animation japonaise, Takeshi Koike sortait, dans la confidence, son premier – et à ce jour son seul – long métrage, véritable ovni pourtant passé totalement sous les radars. Revisitons aujourd’hui Redline (2010), gemme cachée qui gagnerait à être (re)connu. Là où on va, on n’a pas besoin de route Disons-le tout de suite, Takeshi Koike, malgré son relatif anonymat, est un incontournable de l’animation. […]


Angoissante image en noir et blanc et fish eye, une équipe de médecins se penche sur un malade dans un bloc opératoire, scène du film L'opération diabolique.

L’Opération Diabolique

Le catalogue de la plateforme de screaming Shadowz ne contient, contre toute attente, pas que du cinéma horrifique. Elle permet entre autres de découvrir ou redécouvrir cette merveille de thriller anxiogène, à la lisière du fantastique, qu’est Seconds, plus connue chez nous sous le nom de L’opération diabolique (John Frankenheimer, 1966). Nouveau look pour une nouvelle vie Les premières images déformées de l’impressionnant générique concocté par Saul Bass et les notes lancinantes de la musique […]


Un nageur s'agrippe à une embarcadère en bois tandis que s'approche de lui une traînée dans sang dans l'eau et un gigantesque crocodile, scène du film Le crocodile de la mort.

Le Crocodile de la Mort

On s’est trop souvent plaint ses derniers temps du manque d’hommages consacrés à Tobe Hooper à la suite de son décès en août 2017 pour ne pas se réjouir quand, enfin, des éditeurs prestigieux proposent des éditions à la hauteur de son immense talent. Avant L’Invasion vient de Mars (1985) chez Movinside, et après Robe de Sang (1990) chez les mêmes, nous évoquons aujourd’hui Le Crocodile de la mort (1977) qui, bien qu’il ne soit […]


Gary Gooper marche vers ses ennemis dans le village désert du Train sifflera trois fois.

Le train sifflera trois fois

Classique du cinéma américain, Le train sifflera trois fois ressort dans un sublime mediabook, édité par Sidonis. Porté par Gary Cooper et Grace Kelly dans les rôles principaux, ce long-métrage de Fred Zinneman marquera son époque, en allant à contre-courant de ce qui se fait à Hollywood et en proposant, de fait, un western avant-gardiste. « C’est Gary Cooper, connard ! » Un soir de réveillon de Noël, en 1988, Hans Gruber s’exclame à John McClane que « Cette […]


Harry Smith à table avec son acolyte syrien, scène du film Sirocco.

Sirocco

Sidonis Calysta sort en DVD un ersatz du mythique Casablanca (Michael Curtiz, 1942) pas dénué de qualités dont la première est évidemment Humphrey Bogart : critique de Sirocco réalisé par Curtis Bernhardt en 1951. Ma Syrie d’amour Tous les ans, le créateur de Playboy Hugh Heffner organisait une projection de son film favori, Casablanca (Michael Curtiz, 1942). Est-ce parce que ce dernier avait des vertus aphrodisiaques subliminales et insoupçonnées ? Je n’ai hélas pas pu […]


L'acteur Christopher Walken dans une case vietnamienne, revolver sur la tempe, en pleine crise de nerfs, scène de la roulette russe dans Voyage au bout de l'enfer.

Voyage au bout de l’enfer

Deuxième long-métrage de Michael Cimino, Voyage au bout de l’enfer reste, avec La porte du paradis (1980), l’un de ses travaux les plus emblématiques et intemporels. Alors qu’il arrive dans les salles obscures quelques mois seulement avant Apocalypse Now (Francis Ford Coppola, 1979), les deux productions partagent une thématique commune, la guerre du Viêt-Nam, tout en s’y attaquant de manière diamétralement opposée. Ici, il ne sera pas question de ceux qui partent, mais de ceux […]


Une victime du film Halloween III tente d'enlever le masque maléfique de citrouille qui la fait souffrir.

Halloween II & III

Ré-édités dans de beaux coffrets par les amis du Chat qui fume, les deux premières suites données au chef-d’œuvre de John Carpenter, Halloween, La nuit des masques (1978), sont, à bien des égards, des modèles du genre. Y revenir est pour nous l’occasion, pour une fois, de prouver qu’exploiter une franchise ne signifie pas forcément se compromettre dans la nullité la plus crasse. Etendre sans trahir Notre choix de chroniquer dans un seul et même […]