Catacombes

C’est dans les catacombes que l’on trouve des trésors enfouis, des perles, des pépites d’or oubliées, des chef-d’oeuvres maltraités par le temps ou par l’inteligencia. Si vous osez, descendez dans ces catacombes, vous ne le regretterez pas. Les explorateurs de “Fais pas Genre !” vous y feront découvrir toute sorte de films.


Dans une rue bondée de badauds, James Stewart est tenu sous le revolver du marshall tout vêtu de noir dans le film Je suis un aventurier.

Je suis un aventurier

Ressorti chez Sidonis Calysta dans sa collection « Westerns de Légende », Je suis un aventurier (1954), énième fruit de la fructueuse collaboration entre Anthony Mann et James Stewart, illustre ce sentiment alors chevrotant de l’idéologie américaine : celui d’enfin s’installer chez soi, et de prendre en main son destin.


Penelope Cruz sur un toit en ville, les cheveux au vents, se couvre avec ses bras laissant penser qu'elle a froid ; derrière elle la silhouette d'un homme dans le second plan flou ; plan du film Ouvre les yeux.

Ouvre les yeux

Après le chef-d’œuvre Tesis (1996), Alejandro Amenabar signe en 1997 un deuxième long-métrage ambitieux et encore plus impressionnant : Ouvre les yeux. Aujourd’hui, StudioCanal offre une nouvelle vie à ce classique du cinéma fantastique espagnol. Tachez de garder les yeux ouverts…


Sur les rives de la Loire, un pont d'Orléans en arrière-plan, Yves Montand dégaine son revolver, prêt à tirer dans le film Police Python 357.

Police Python 357

Diffusé sur C8 ce dimanche 21 mars 2021 à 21h, Police Python 357 (1976) assoit Alain Corneau comme le nouveau représentant du polar français peu de temps après la mort de son maître absolu, Jean-Pierre Melville. Fais Pas Genre saisit la balle au vol, et vous livre une critique d’une œuvre désespérée et rêche, portée par un casting de haut rang. Aussi belle qu’une balle Le 2 août 1973, Jean-Pierre Melville passe ad patres après […]


Près d'une maison au bord de la mer, une femme vêtue comme un paysanne d'un ancien temps porte sur ses épaules deux seaux dans le film Le Poids de l'Eau.

Le Poids de l’Eau

Kathryn Bigelow dans les années 90, avant son oscar pour Démineurs (2009), avant les chocs Zero Dark Thirty (2012) et Detroit (2017), est déjà au top de sa forme. Après quelques incursions à la réalisation de séries tv, Il faut ensuite attendre l’an 2000 pour retrouver la réalisatrice au cinéma. Ce retour ce sera “Le Poids de l’Eau”, réédité ce mois en Blu-ray par Studiocanal.


Plan d'ensemble sur une vaste cellule de prison, en pierre ; un homme et une femme se font face d'un bout à l'autre d'une table exagérment longue ; scène du film Meurtre de 1930.

Meurtre

Studio Canal fait la lumière sur un des premiers méfaits parlants de Sir Alfred Hitchcock, Meurtre, tourné en 1930 : critique d’une œuvre de jeunesse, imparfaite, mais déjà si représentative des talents d’un maître. Mourir sur scène Vous avez déjà entendu parler d’Alfred Hitchcock ? Ce monsieur avec un certain embonpoint, une bouille de bonhomme anglais circonspect, le regard imperturbable, flegmatique face à la mort et la violence même, s’en amusant au débotté… Un des […]


David Carradine et Barbara Hershley assis côté à côté dans leur lit du film Bertha Boxcar.

Bertha Boxcar

Œuvre méconnue du grand public mais qui témoigne des ambitions futures de son réalisateur, Rimini Editions nous proposent de (re)decouvrir le film Bertha Boxcar, second film du réalisateur Martin Scorsesse en combo DVD/Blu-Ray. La Grande Bertha Si on peut reprocher beaucoup de choses au producteur Roger Corman, force est de constater qu’à la différence de certains producteurs de séries B actuelles (Jason Blum en fait-il partie ? Il y a débat), il a toujours montré […]


Au premier plan, une marionnette masculine avec un sourire inquiétant, au second plan Anthony Hopkins qui l'actionne l'air hagard ; scène du film Magic.

Magic

Juste après Un pont trop loin, et juste avant l’oscarisé Gandhi, Richard Attenborough réalise le thriller Magic avec Anthony Hopkins, qu’il dirigeait déjà dans son film de guerre. Presque vingt ans après Psychose (Alfred Hitchcock, 1960), est-ce bien nécessaire pour le spectateur de replonger dans la vie d’un meurtrier schizophrène ré-édité par Rimini Editions ? Psychose Il y a, dans les premières séquences de Magic un je-ne-sais-quoi qui hypnotise et qui fait fantasmer au spectateur […]


Au pied d'un lit, une femme attachée et bâillonnée regarde avec espoir un téléphone rouge, à quelque mètres d'elle ; scène du film Des fleurs pour un espion.

Des fleurs pour un espion

Plongée dans l’Euro Spy, genre d’exploitation on ne peut plus opportuniste surfant sur la James Bond mania des années 60, grâce à la sortie en DVD chez Artus Films de Des fleurs pour un espion réalisé par le roublard Umberto Lenzi en 1966. Critique d’un long-métrage bis certes, mais qui n’a peut-être pas tant à rougir de la comparaison avec son illustre modèle.


Plan rapproché-épaule sur Franco Nero, les larmes aux yeux, dans Le Témoin à abattre.

Le Témoin à abattre

La collection Make My Day ! de Studio Canal accueille un nerveux rejeton : l’Italien Le Témoin à abattre d’Enzo G. Castellari (1973), œuvre charnière du genre méconnu en France, le poliziottesco. Critique.


Virus Cannibale

Dans l’esprit des cinéphages, Bruno Mattei est un réalisateur de navets d’un côté, ou le grand porte-étendard du bis pour d’autres. C’est oublier que le bonhomme eut une incroyable carrière, bien plus riche qu’il n’y paraît, et pleine de bobines désormais incontournables. Et ce dernier signa au tout début des années 80 un incontournable des bouffeurs de VHS avec Virus Cannibale, pot mêlé de tous les styles qui ont constitué l’horreur à l’italienne. Rimini Editions nous invite donc à réévaluer l’œuvre d’un bricoleur généreux, chaînon manquant des filons de l’âge d’or du bis transalpin.


Un pied posé sur le meuble devant elle, Sylvia Krystel est assise dans une pièce qui ressemble à une loge, avec un grand miroir ; elle porte une simple robe légère dévoilant ses jambes ; plan du film Emmanuelle réalisé par Just Jaeckin.

Emmanuelle

Phénomène de société, film érotique dépassé, évocation bien sentie des affres de l’amour libre, mythe désuet ou au contraire légende méritée ? Emmanuelle (1974) de Just Jaeckin est un peu de tout ça : critique à l’occasion de la sortie d’un director’s cut remasterisé chez Studio Canal. Faites l’Amour pas la paire Même les icônes peuvent se faner vite. Comme l’évoque l’auteure Camille Emmanuelle dans l’entretien proposé en bonus, Emmanuelle (Just Jaeckin, 1974) est peut-être […]


Deux judokas se font face, l'un est de dos, tenant celui d'en face par le col du kimono ; le judoka vu de face regarde son adversaire avec détermination et colère, scène du film Judo.

Judo

Après Time and tide (2000) de Tsui Hark, Made in Hong-Kong (1997) de Fruit Chan, le distributeur Carlotta Films continue son exploration du cinéma de Hong-Kong avec Judo (2004), du très prolifique Johnnie To. Enfilez votre judogi, attachez votre ceinture et c’est parti pour les duels d’arts martiaux dans les ruelles illuminées du port parfumé.


Portrait d'un koala sur un bambou dans le film Long weekend.

Long Weekend

En bons archéologues d’un cinéma hors-norme, Le Chat Qui Fume nous gratifie d’une édition vidéo de Long Weekend de Colin Eggleston, ressorti en salles par Solaris Distribution en 2019. Un film-fleuron de l’ozploitation, longtemps invisible et relativement méconnu chez nous, dans lequel les forces de la Nature sont toutes griffes dehors.