Catacombes

C’est dans les catacombes que l’on trouve des trésors enfouis, des perles, des pépites d’or oubliées, des chef-d’oeuvres maltraités par le temps ou par l’inteligencia. Si vous osez, descendez dans ces catacombes, vous ne le regretterez pas. Les explorateurs de “Fais pas Genre !” vous y feront découvrir toute sorte de films.


Extra Sangsues

Extra Sangsues (Fred Dekker, 1986) sort pour la première fois en France en Blu-Ray. Pépite méconnue qui fleure bon les années 80, le kitsch et l’horreur décomplexé, Night of the Creeps – en version originale – est aussi prometteur que ses titres l’indiquent. Extra Pastiche Extra Sangsues est sans conteste un film maudit. Injustement boudé lors de sa sortie en 1986, le premier effort de Fred Dekker – et quasi dernier – tombe rapidement dans […]


L’Homme de la Rue

L’homme de la rue (ou Meet John Doe dans son titre original) est le vingt-cinquième long-métrage de Frank Capra, cinéaste américain de l’âge d’or Hollywoodien et c’est pendant une rétrospective autour de la thématique du travail, dans le cadre du 39ème Festival International du Film D’Amiens, qu’il était rediffusé en salle. Doe it Yourself Si Meet John Doe est sorti en 1941, il ne parle pas directement de ce qui anime les Etats-Unis à ce […]


Elfe

Deuxième long-métrage de Jon Favreau, Elfe fut déposé sous le sapin durant l’hiver 2003, et mettait en scène la star américaine, Will Ferrell. Ultime comédie familiale qui se sert de la coutume du Père Noël pour émouvoir dans les chaumières, celle-ci possède tout de même l’atout d’une énergie très américaine où les blagues fusent, quitte à en perdre quelques-unes à la volée, pour l’amour de la drôlerie et de la mignonnerie. Critique. SuperNoël Avec les […]


Cape et Poignard

Les éditions Rimini sortent pour la première fois en Blu-Ray en France le beau et méconnu Cape et Poignard de Fritz Lang (1946) dans un master honorable bien que n’ayant malheureusement pas pu bénéficier d’une restauration complète. L’occasion de revenir sur ce grand film paranoïaque sur fond de course à l’arme nucléaire. Quoi de mieux à mettre sous le sapin ? Guerre Froide Commencer le visionnage d’un film d’espionnage au cœur de la Seconde Guerre Mondiale, […]


Un des hommes préhistoriques de La Guerre du Feu (critique du film)

La Guerre du Feu

Troisième long-métrage de Jean-Jacques Annaud, La guerre du feu sortait durant l’hiver 1981 avec le double exploit de vouloir attirer des spectateurs vers une histoire préhistorique dans une langue inventée pour l’occasion et de surcroît sans effets spéciaux modernes. Lors du 39ème Festival International du Film d’Amiens, le cinéaste était l’un des invités, l’occasion de (re)découvrir un long-métrage emblématique de son œuvre. RRRrrr !!! Dans le panorama hollywoodien, il est impressionnant de constater l’arrivée d’une telle œuvre […]


Transformation en vampire dans le film Vampire vous avez dit vampire ? (critique)

Vampire, vous avez dit vampire ? 1

Le culte Vampire vous avez dit vampire ? (Tom Holland, 1985) s’offre une édition Blu-Ray prestigieuse proposée par Carlotta. L’occasion rêvée de (re)découvrir un film emblématique d’une certaine époque, ou l’horreur et la comédie se conjuguait à merveille. Petite querelle de voisinage Avant de marquer définitivement l’histoire du cinéma de genres américain avec Jeu d’enfant (1988) qui fit naître l’une des figures les plus emblématiques de l’horreur en la personne de la poupée tueuse Chucky, […]


Linda personnage principal de Next of Kin (critique du film de 1982)

Next of Kin

Le Chat qui Fume continue son exploration du cinéma de genres australien avec l’un de ses plus emblématiques représentant, le très efficace Next of Kin (Tony Williams, 1982) édité en Blu-Ray. Le Manoir de Maman Le cinéma australien en tant que tel reste assez jeune, puisque c’est seulement en 1981 qu’un texte de loi va permettre la constitution d’une véritable industrie cinématographique australienne perenne, grâce à à la mise en place de crédits d’impôts conséquents. […]


Les Anges de la Nuit 1

Deuxième long-métrage de Phil Joanou, Les Anges de la Nuit sortait en 1990 aux États-Unis et rassemblait toute une génération d’acteurs du cinéma américain : Sean Penn, Gary Oldman, Ed Harris, Robin Wright, John C. Reilly et John Turturro…Rien que ça ! Alors que sortait quelques jours seulement avant Les Affranchis de Martin Scorsese, peut-on affirmer que Les Anges de la Nuit possède autre chose qu’un joli casting à présenter aux spectateurs avides d’histoires de […]


Joe Spinell dans le film Vigilante (critique)

Vigilante

Figure phare du cinéma d’exploitation américain, William Lustig est à nouveau mis à l’honneur par Le Chat qui Fume : son vigilante movie sobrement intitulé Vigilante (1983) vient nettoyer New-York et squatter vos platines Blu-Ray. Critique d’un film d’exploitation, au propos politique évidemment sulfureux reflet d’une époque qui ne l’était pas moins. “Y a des fous partout / Y a des brigantes” – Jul « Malgré tout le respect que j’ai pour lui, Lustig est […]


Cassandra Delaney dans le film Fair Game de 1986 (critique)

Fair Game

Édite récemment par Le Chat qui Fume, Fair Game de Mario Andreacchio, série B australienne du milieu des années 80, veut se placer dans la droite lignée de glorieux aînées – Mad Max (George Miller, 1979) et Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) en tête – sans pour autant atteindre leur puissance de frappe. Il n’en reste pas moins un film d’action efficace, fauché mais souvent inspiré, gagnant en subtilité par son beau personnage féminin […]


Un des sujets des expériences inhumaines du film Le Retour des morts-vivants 3 (critique)

Le Retour des Morts-Vivants 3

Salué par le Prix du public en 1994 au Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, Le retour des Morts-Vivants 3 (Brian Yuzna, 1994) s’offre une nouvelle vie grâce à une ressortie Blu-Ray, éditée par Le Chat qui fume. Troisième opus de la franchise, ce nouveau long-métrage s’éloigne du ton comique que pouvait avoir ses ainés, pour s’engouffrer pleinement dans le romantisme et le gore. Tu les aimes mes tripes apparentes ? Romeo + Juliet […]


Le tueur de Maniac est un mannequin creepy (critique du film de William Lustig)

Maniac (1980) 2

Le Chat qui fume tape une nouvelle fois en plein dans le culte en offrant à Maniac (William Lustig, 1980) une édition à la hauteur de son statut. Psycho Killer ! Mais qu’est-ce-que c’est  ? Si son nom évoque peu de choses aux cinéphiles non-initiés, c’est que William Lustig n’a pas connu une carrière aussi prolifique que d’autres cinéastes américains « de genres »  de son époque. Venu à la réalisation par le cinéma pornographique […]