Willys Carpentier


A propos de Willys Carpentier

Son prénom n’est pas une référence cinéphile au Bruce que l’on connait tous, même s’il partage son nom avec son idole absolue, John. Sa passion pour le cinéma qui fait pas genre découle de celle qu’il a pour le Death Metal, elle fait peur et est pleine de saturation et d’hémoglobine et ce même si plus jeune, il ne décrochait pas de Peter Pan. Enfin, fait intéressant, il porte une haine sans égards pour Woody Allen.


The Cured

Non, être un zombie ne signifie plus spécifiquement être mort. Même si l’appellation inaugurale du mort-vivant indique explicitement qu’un résidu de vie existe encore en leur sein, il fut rare dans l’histoire du cinéma de voir des macchabés en marche revenir à leur existence initiale. C’est à présent chose faite. […]


Action ou Vérité

Dans le cinéma qui fait pas genre, il y a des films d’horreur et des films qui font peur. Action ou Vérité ne représente aucune de ses deux catégories. D’ailleurs, il ne représente rien. Explications plus bas. Sourire en coin Dernier rejeton en date des studios Blumhouse – du nom […]


Cargo

Après la relecture télévisuelle de Fargo (Joel et Ethan Cohen, 1996), voici Cargo. Pas de neige, ici, pour Martin Freeman, mais un outback ardent envahi par les zombies. Retour sur une des dernières productions d’anticipation horrifique signée Netflix. Cargaison Bébé Cinq ans après avoir dirigé un court-métrage du même nom, petit essai d’une […]