La nuit des Extraterrestres


Focus sur La Nuit des Extraterrestres un téléfilm qui ressort chez Elephant Films ce mois-ci.
Fais pas genre ! La nuit des Extraterrestres The Ufo incident2

We Want to Believe

Téléfilm réalisé par Richard A. Colla – que l’on connait surtout pour avoir réalisé des épisodes des séries Battlestar Galactica et Star TrekLa nuit des Extraterrestres (1975) est un téléfilm qui n’aurait été diffusé, à ce jour, qu’une seule fois en France, sur M6. Probablement lors d’une soirée spéciale X-Files. Ré-édité chez Elephant Films le film, en dehors de ses qualités, vous permettra surtout de découvrir l’histoire des célèbres Betty et Barney Hill.

Betty et Barney Hill sont deux personnalités connues des amateurs d’ovnis. En effet, ce couple américain de classe moyenne a rencontré au tout début des années 60 des « petits gris » et ont été les premières victimes médiatisées des extra-terrestres. S’ils sont devenus connus, c’est notamment grâce à l’ouvrage de leur psychiatre et hypnotiseur John G. Fuller qui publia leurs témoignages respectifs sous le titre « Le voyage interrompu ». Le téléfilm que je vais vous présenter Fais pas genre ! La nuit des Extraterrestres The Ufo incident3en est l’adaptation. Betty et Barney Hill donc, sont un couple moderne, elle est blanche, il est afro-américain et tous deux ont déjà été mariés, ont divorcé et se sont remariés ensemble. Alors qu’ils reviennent de leur semaine de vacances au Canada, ils aperçoivent une lumière étrange et aperçoivent un Objet Volant Non Identifié qui semble se diriger vers eux. La curiosité est un vilain défaut, mais la peur donnant des ailes, le couple décide de reprendre le chemin de la maison et la voiture démarre en trombe. Le couple entend un « Bip-Bip » une fois puis une seconde fois, pour eux, au même instant. En vrai il s’est écoulé une cinquantaine de kilomètres sans qu’aucun des deux n’en garde le moindre souvenir. Betty Hill déprime, fait des cauchemars et décide d’aller consulter le docteur Benjamin Simon qui commencera les séances d’hypnose sur les Hill, chacun leur tour. Tous les deux racontèrent obstinément, pendant plus de sept mois, la même version de l’histoire, à savoir que Barney s’enfuit devant l’OVNI qui s’approchait d’eux, mais que comme dans tous les bons films d’horreur la voiture cala et que des petites créatures grises à yeux de chat les emmenèrent passer des sortes d’examens médicaux puis l’une d’elles demanda à Betty d’identifier la Terre sur une carte stellaire – qui d’après les dessins des Hill correspondrait au système  ζ Reticuli, qui n’était pas connu à l’époque – après quoi ils furent tous deux renvoyés fissa à la maison, la mémoire en moins. L’histoire ne nous dira jamais si le couple américain a fait l’expérience d’une vraie rencontre extra-terrestre ou s’ils ont juste, comme le psychiatre l’a conclu, eu un « fantasme partagé ». Depuis de nombreux témoignages de rencontres du troisième type sont très semblables à celui des Hill qui fut sur-médiatisé – et souvent cité dans la série de Chris Carter .

Capture d’écran 2016-07-08 à 23.21.36Le téléfilm a bien vieilli, mais conserve néanmoins un certain charme. Nous y retrouvons dans le rôle de Barney Hill, James Earl Jones, plus connu pour être la voix de Darth Vader en VO qui est excellent dans le film. Estelle Parsons quant à elle – Oscar du meilleur second rôle pour Bonny and Clyde (Arthur Penn, 1968) – est tout bonnement insupportable. Si la vraie Betty Hill a bien été diagnostiquée comme ayant une « personnalité encline à l’imagination » il n’était pas nécessaire à mon avis de la rendre bébête, ce qui fut le choix du metteur en scène du film. J’ai regardé des vidéos de Betty Hill pour confirmer mon propos et on est loin de la copie impeccable de Marion Cotillard en Édith Piaf. Gros coup de cœur cependant pour la musique, composée par Billy Goldenberg, spécialiste des téléfilms et notamment compositeur de celui de Steven Spielberg Duel (1971), qui contribue à l’atmosphère du film. On notera par ailleurs, que La Nuit des Extraterrestres, rappelle à bien des égards le chef-d’oeuvre de Steven Spielberg Rencontres du Troisième Type (1977) qui ne sera pourtant réalisé que deux années plus tard. Dans les bonus de cette édition concoctée par Elephant Films, nous retrouvons le journaliste et critique de cinéma Christophe Lemaire qui nous présente le film et surtout les histoires d’incidents ufologiques et autres abductions pendant près de trente minutes. Un entretien vraiment intéressant qui vient compléter parfaitement la vision du téléfilm. Pour les fans de X-Files et autre amateurs d’OVNIS, ce film reste donc parfait pour faire la connaissance du couple Hill et de leur incroyable histoire.


A propos Angie Haÿne

Biberonnée aux Chair de Poule et à X-Files, Angie grandit avec une tendresse particulière pour les monstres, la faute à Jean Cocteau et sa bête, et développe en même temps une phobie envers les enfants démons. Elle tombe amoureuse d'Antoine Doinel en 1999 et cherche depuis un moyen d'entrer les films de Truffaut pour l'épouser. En attendant, elle joue la comédie et écrit un mémoire de recherche sur le corps de l'acteur et la capture de mouvement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *